Accueil Non classé 20/ Action !

20/ Action !

0
0
26

         Les soldats qui accompagnaient le prince Liam, avançaient en silence sous une pluie battante. Elia ne percevait plus que le bruit de l’eau et l’orage qui s’abattait sur eux. Les éclaires zébrés le ciel, c’était un magnifique spectacle de sons et lumières pensa-t-elle, dommage que cela se passe sur le chemin de la guerre.

         – Le ciel est avec nous, fit le général Kwiatko les yeux brillants. Nous devons nous imprégner de sa colère ! Etre aussi dangereux qu’un fleuve en crue, aussi assourdissants que le tonnerre qui gronde, aussi aveuglants que les éclairs qui déchirent le ciel.

         – C’est parfait, en effet, confirma Liam en regardant le ciel. La troupe d’Evan s’occupera de les effrayer bruyamment, quant au groupe de mon père ils les aveugleront. De sorte que nous n’ayons plus qu’à leur fondre dessus telle une rivière déchaînée.

          Ils avaient tous des regards brillants qu’Elia ne leur connaissait pas. C’était donc à ça que ressemblait des hommes prêts à mourir pour leur royaume. Ils étaient habités d’une colère sombre qui semblait leur donner des ailes. A les voir on ne voyait pas ce qui pouvait les arrêter. Ils semblaient invincibles. Pourtant personne ne pouvait échapper à la mort quand elle décidait de frapper. Elle était sur sont terrain de jeu préféré : un champ de bataille.

         Elia frissonna. Pas de froid, mais à l’idée de voir autant d’hommes mourir. Elle avait peur. Hermiala était une femme intelligente et dangereuse. Et si c’était elle qui leur tendait un piège ? Un plan ne se déroulait pas toujours comme on l’avait prévu. Ces hommes avaient beau maîtriser l’art de la guerre, il allait affronter un esprit féminin. Qui ne réfléchirait pas comme eux. Ils allaient devoir être prudents.

         Ils venaient de s’arrêter au sommet d’une montagne. La nuit tombait petit à petit rendant ce royaume encore plus irréel.  En contre bas, on pouvait voir les soldats du feu, prêts à défendre leur royaume. Contrairement à eux, ils n’attendaient pas, sagement rangés, les ordres de leurs chefs. Ils étaient désorganisés et semblaient terrifiants, telle une horde de bêtes sauvages prête à sauter sur son déjeuné. Ils criaient, buvaient, mais surtout, ils étaient armés jusqu’aux dents. Elia se tourna vers Liam. Elle vit son visage se durcir. Était-il surpris par ce groupe de sanguinaires ? Ou savait-t-il depuis le début à qui il aurait à faire ? Elle n’eut pas le temps de lui poser la question.

         Un bruit assourdissant retenti au Nord. Plus fort que le tonnerre lui-même. Le sang de la jeune fille se glaça. La bataille venait de commencer. Tous les soudards se retournèrent en direction du bruit. C’est à ce moment là que surgir du Sud des flèches enflammées venant s’abattre sur l’ennemi en mettant le feu au camp adverse. Les brutes étaient encore plus désorganisées qu’au début, si cela était encore possible. Ils tentaient de se protéger des flèches qui fusaient en un flot ininterrompu au dessus de leur tête.

         De sa position, Elia avait l’impression que les étoiles tombaient du ciel. Lorsque les flèches s’arrêtèrent, l’armée ennemie vit fondre sur elle une vague de soldats hurlant à la gloire de leur pays arrivant de tous les côtés. Les premiers n’avaient pas eu le temps de comprendre ce qu’il se passait qu’ils étaient déjà morts. Elle était restait au sommet de la montagne comme Liam lui avait demandé. Elle voyait des hommes des deux camps tomber au combat. Passé l’effet de surprise, les soldats du Feu étaient meurtriers. Néanmoins, l’armée alliée avait gardait l’ascendant sur l’ennemi.

         Soudain, surgissant du sommet d’une montagne, la jeune fille vit une ombre immense. Son sang se glaça. Ils existaient vraiment ? Elle avait toujours cru qu’ils étaient un mythe pourtant le monstre était là, devant elle, poussant un rugissement comme elle n’en avait jamais entendu. Un dragon ! Il se dirigeait droit sur le champ de bataille. Tous les soldats levèrent la tête et virent cette bête gigantesque fondre sur eux. Elia saisit son arc et visa l’animal. Malheureusement sa flèche ne pu transpercer la peau épaisse et écailleuse de la bête. Que pouvait-elle faire pour aider ses amis ? Elle se remémora les légendes que les anciens racontaient dans son village au sujet de ces monstres. Y avait-il un moyen efficace de les combattre.

         C’est alors qu’elle se rappela ce que disait le vieux Max. Les dragons étaient des bêtes libres et fières. Ils ne se mêlaient aux combats des humains que lorsqu’ils y étaient contraints. Elle devait donc découvrir comment Hermiala maîtrisait ce dragon avant qu’il ne décime toute l’armée et lui rendre sa liberté.

         Elle partie dans la direction d’où était arrivé la bête. Elle ne savait pas trop ce qu’elle cherchait mais elle devait sauver ses amis. En arrivant de l’autre de côté de la montagne, Elia stoppa net son cheval. Elle assista à un spectacle affreux. Hermiala était debout sur un rocher, autour d’elle se trouvait trois dragons beaucoup plus petits que le premier. Ils avaient un collier autour du coup les empêchant de fuir. La sorcière tenait dans une main une lance très aiguisé au vue des cris que poussaient les dragons lorsqu’elle les touchait et dans l’autre une torche enflammée.

         Elia devait être prudente. Cette femme était dangereuse. Maintenant qu’elle savait que les dragons n’étaient pas qu’une légende, elle se demandait si l’appellation de sorcière était apparue suite à des faits réels ou par simple méchanceté. Peu importe la réponse elle devait être discrète. Elle laissa partir son cheval qui ne demanda pas son reste. Les cris des bébés dragons souffrant le martyre étaient insupportables. Elle se sentait minuscule à coté d’une telle bête. Elle avançait dans le dos de la femme en noir. Les chaînes étaient trop grosses pour qu’elle puisse les casser. Elle devait trouver autre chose.

         Les dragons désespérés lançaient des flammes dans tous les sens sans jamais toucher la sorcière. C’était comme si une bulle de protection l’entourait. Elia commençait vraiment à se demander si la magie n’existait pas elle aussi. Hermiala la vit tout de suite. Aussitôt, elle jeta des éclairs magiques dans sa direction qui fit exploser le rocher. Il n’y avait plus aucun doute sur la magie. Elle allait devoir être très maligne car la femme en noire avait un sacré avantage. Soudain, elle eut une idée. Elle se mit à courir en direction des dragons.

         – Pauvre idiote ! cria la sorcière en jetant un nouvel éclair. N’as-tu pas compris que la douleur de ces monstres m’importait peu ?

         Non, elle l’avait très bien compris. Et elle espérait bien que la sorcière l’attaquerait quand même. Elle s’était placée juste derrière le dernier maillon de la chaîne qui retenait l’un des animaux. Aussitôt fait, l’anneau se brisa et le dragon s’envola. Hermiala poussa un cri de rage et attaqua l’adolescente de plus belle.

         Elle avait réussi une fois mais ça ne marcherait pas une deuxième. Elle devait trouver une autre idée et vite. Elle sortie son arc et tenta de viser son adversaire mais cette dernière dévia la flèche sans aucune difficulté l’envoyant se briser sur les écailles du dragon le plus proche. Elia sortie un petit miroir de sa poche juste à temps et réussi à dévier l’éclair qui fonçait sur elle. Une deuxième chaîne céda. Il ne restait plus qu’un dragon à libérer. Alors qu’elle se jeta sous le ventre du dernier animal pour éviter un autre éclair, Hermiala poussa un cri et s’effondra. Derrière elle se tenait Evan, son épée tachée du sang noir de la sorcière. Les deux dragons libres crachèrent des jets de flammes ensemble sur la chaîne du troisième qui fini par céder à son tour.

         – Vous êtes libres ! cria Elia à leur intention. Dites à votre mère de ne plus attaquer les humains par pitié.

         Comme s’ils avaient compris, les trois monstres volants se lancèrent en direction du champ de bataille en poussant des cris stridents. Elia quant à elle couru vers Evan.

         – Est-ce que ça va ? lui demanda-t-elle.

         – Je crois, fit-il en fixant le corps de son ancienne petite amie sans vie sur le sol. Je suis soulagé que tout ça se finisse et en même temps, je ressens un étrange vide m’envahir.

         – Tu as eu des sentiments pour elle. C’est normal. Laisse le temps guérir tes blessures.

         – Tu as sans doute raison, répondit-il en souriant. En tout cas tu as été sacrément courageuse aujourd’hui.

         – Elia ! cria une voix derrière eux.

         C’était le prince Liam. Il arrivait en courant vers eux.

         – Tu es complètement inconsciente, commença-t-il à hurler rouge de colère. T’en prendre à des dragons toute seule avec cette sorcière dans les parages en plus ! Quand cesseras-tu de te mettre en danger ?

         – Je suis ravie de vous avoir sauvé la vie, Majesté, répondit la jeune fille en souriant. Sinon qui m’aurait hurlé dessus comme vous le faites si bien ?

         A sa plus grande surprise, le prince ne répondit rien mais s’approcha d’elle et la prit dans ses bras. Il n’était pas en colère. Il avait été inquiet, Elia venait de le comprendre. Ils restèrent ainsi un moment et décidèrent de partir à la recherche des vivants.

 

laprincessereveuse

  • 23/ Retrouvailles

             Voilà un mois qu’ils étaient rentrés de la guerre. Elia passait désormais tout so…
  • 22/ Le retour des héros

             Le lendemain, l’armée du roi Gaël se mit en route pour rentrer à la maison. Le pr…
  • 21/ Le royaume du Feu

             Lorsqu’ils arrivèrent à l’endroit où avait eu lieu la bataille, le spectacle étai…
Charger d'autres articles liés
  • 23/ Retrouvailles

             Voilà un mois qu’ils étaient rentrés de la guerre. Elia passait désormais tout so…
  • 22/ Le retour des héros

             Le lendemain, l’armée du roi Gaël se mit en route pour rentrer à la maison. Le pr…
  • 21/ Le royaume du Feu

             Lorsqu’ils arrivèrent à l’endroit où avait eu lieu la bataille, le spectacle étai…
Charger d'autres écrits par laprincessereveuse
  • 23/ Retrouvailles

             Voilà un mois qu’ils étaient rentrés de la guerre. Elia passait désormais tout so…
  • 22/ Le retour des héros

             Le lendemain, l’armée du roi Gaël se mit en route pour rentrer à la maison. Le pr…
  • 21/ Le royaume du Feu

             Lorsqu’ils arrivèrent à l’endroit où avait eu lieu la bataille, le spectacle étai…
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

14/ Manipulations

         Après avoir passé la nuit dans son arbre, Elia rejoignit le lieu de rendez-vous q…